[Aller au menu]

Moustique tigre : soyez vigilant !

Le 23 juillet 2020

Le moustique tigre, espèce particulièrement agressive envers l’homme pendant la journée et potentiellement vectrice de maladies, réapparait dans nos villes. Pour limiter au maximum les risques d’infection et les nuisances occasionnées par ce moustique, il est essentiel de lutter contre sa prolifération.

Le Moustique tigre en bref


COMMENT Reconnaitre un moustique tigre ?

Le moustique Aedes albopictus est un moustique d'origine tropicale, également appelé moustique tigre en raison des zébrures qui parcourent son corps et ses pattes. Il est de petite taille (environ 5mm) et pique en journée.

 Vous avez reconnu un moustique tigre ? Signalez-le en cliquant ici.

Comment limiter sa propagation ?

En supprimant les eaux stagnantes

La femelle pond dans de très petites quantités d’eau principalement dans nos jardins : l’équivalent d’un bouchon renversé lui suffit !

Pour éviter la propagation du moustique, il est nécessaire de :

  • Contrôler les récupérateurs d’eau de pluie.
    Même si un récupérateur d’eau de pluie est fermé d’un couvercle, le moustique peut entrer et ressortir par la gouttière ! Les solutions : tendre une moustiquaire ou un tissu entre la sortie de la gouttière et la surface de l’eau, vérifier et supprimer toutes les semaines les larves installées ou vider l’eau.
  • Éliminer les endroits où l’eau peut stagner, à l’intérieur comme à l’extérieur : coupelles des pots de fleurs, bâches, pneus usagés, encombrants, jeux d'enfants… Pensez aussi à entretenir les sépultures dans les cimetières, lieux propices au développement des moustiques. Vous pouvez mettre du sable dans les soucoupes de pots de fleurs pour absorber l’humidité.
  • Vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et notamment les regards où de l’eau peut stagner.
  • Couvrir les réservoirs d’eau (bidons d’eau, citernes, bassins…) avec un voile ou un simple tissu ainsi que les piscines hors d’usage

En évitant les piqûres de moustique lors de son voyage

Dès la reprise des voyages longues distances, restez particulièrement attentifs aux piqûres de moustique tigre. L’épidémie de dengue qui sévit actuellement en Outre-mer augmente le risque d’importation de ces maladies en métropole.

Les voyageurs se rendant dans des zones où sévissent ces maladies (essentiellement les pays de la zone intertropicale) doivent être particulièrement vigilants à se protéger des piqûres de moustique pendant leur séjour pour éviter, d’une part la maladie, mais également de rentrer sur le territoire avec le virus.

En cas d'apparition de symptômes (fièvre d'apparition brutale, douleurs, éruption cutanée) dans les 15 jours qui suivent leur retour, il est important que les voyageurs consultent leur médecin traitant le plus rapidement possible.

Pour en savoir plus sur le moustique tigre, cliquez ici.