[Aller au menu]

Politique de la ville

Les objectifs

La loi n°2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine définit la politique de la ville en tant que politique de cohésion urbaine et de solidarité, nationale et locale, envers les quartiers défavorisés et leurs habitants.

Cette politique vise notamment à :

  • Lutter contre les inégalités de tous ordres, les concentrations de pauvreté et les fractures économiques, sociales, numériques ainsi que territoriales.
  • Garantir aux habitants des quartiers défavorisés l'égalité réelle d'accès aux droits, à l'éducation, à la culture, aux services et aux équipements publics.
  • Agir pour le développement économique, la création d'entreprise et l'accès à l'emploi.
  • Agir pour l'amélioration de l'habitat.
  • Développer la prévention, promouvoir l'éducation à la santé et favoriser l'accès au soin.
  • Garantir la tranquillité des habitants par les politiques de sécurité et de prévention de la délinquance.
  • Favoriser l'accessibilité en transports en commun, leur mixité fonctionnelle et urbaine et la mixité de leur composition sociale.
  • Promouvoir le développement équilibré des territoires, la ville durable, le droit à un environnement sain et de qualité et la lutte contre la précarité énergétique.
  • Reconnaître et valoriser l'histoire, le patrimoine et la mémoire des quartiers.

Le grand quartier de Boiffiers-Bellevue à Saintes est le territoire cible de cette politique de solidarité.

Le Contrat de Ville

Les objectifs du contrat de ville

Le contrat de ville 2015/2020, qui succède au Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS), vise à mettre en œuvre le projet de développement social, économique et urbain au sein du quartier prioritaire de la politique de la ville de l'agglomération de Saintes.

Le contrat de ville s'appuie sur trois grands piliers :

  • la cohésion sociale,
  • l'emploi et le développement économique,
  • le cadre de vie et le renouvellement urbain.

La jeunesse, l'égalité entre les femmes et les hommes, la prévention de toutes les discriminations constituent des priorités déclinées selon une approche intégrée dans les différents piliers.

Le Programme de Réussite Éducative

Le volet éducatif du contrat de ville s'appuie principalement sur les dispositifs de réussite éducative. Le Programme de Réussite Éducative (PRE) est un accompagnement personnalisé pour les enfants de 2 à 16 ans qui présentent des signes de fragilité dans le domaine de la scolarité, du bien-être, de la santé, des relations aux autres... Il s'adresse aux familles résidents sur le quartier prioritaire Boiffiers-Bellevue et n'intervient qu'en complément du droit commun.

L'accompagnement est défini par une équipe pluridisciplinaire de soutien. L'équipe est composée de professionnels (travailleurs sociaux, éducateurs, enseignants, animateurs, pyschologues...) qui proposent un parcours individualisé à l'enfant et la famille. Les actions proposées sont très variées et concernent tous les aspects de la vie de l'enfant : accompagnement à la scolarité, à des pratiques culturelles et de loisirs, à la parentalité, au parcours de la santé...

Télécharger :

> la plaquette d'information sur le Programme de Réussite Éducative

Les partenaires signataires du contrat de ville

Le contrat de ville a été signé le 30 septembre 2015 à la Communauté d'Agglomération de Saintes avec l'ensemble des partenaires signataires.

  • Liste des partenaires
    • Préfecture de la Charente-Maritime
    • Mairie de Saintes
    • Conseil Régional 17
    • Conseil Départemental 17
    • Rectorat
    • Ministère public
    • Agence Régionale de Santé
    • Chambre des Métiers et de l'Artisanat de la Charente-Maritime
    • CAF de la Charente-Maritime
    • Caisse des dépôts et consignations
    • Caisse Primaire d'Assurance Maladie de la Charente-Maritime
    • Pôle Emploi
    • SEMIS
    • Chambre des Commerces et d'Industrie de Rochefort et de Saintonge
    • ERDF

Télécharger :

> le contrat de ville

L'appel à projet du contrat de ville 2018

Les dossiers doivent être adressés au plus tard le 15 décembre 2017,sur appel-projet2018@agglo-saintes.fr

Télécharger :

> le courrier de l'appel à projet du contrat de ville 2018

Le Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD)

Qu'est-ce que le CISPD ?

Le CISPD constitue le cadre de concertation sur les priorités de la lutte contre l'insécurité et la prévention de la délinquance dans les communes. Il a été créé par le décret du 17 juillet 2002 et consacré par l'article 1er de la loi du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance qui l'a rendu obligatoire "dans les communes de plus de 10 000 habitants et dans celles comprenant une zone urbaine sensible" (article L.132-4 du Code de la sécurité intérieure).

Le CISPD permet l'échange d'informations entre les responsables des institutions et organismes publics et privés concernés. Il définit des objectifs communs pour la préservation de la sécurité et de la tranquillité publique. Il est consulté sur la définition, la mise en œuvre et l'évaluation des actions de prévention de la délinquance prévues dans le cadre de la contractualisation entre l'État et les collectivités territoriales en matière de politique de la ville.

Le rôle du CISPD de l'agglomération de Saintes

Le CISPD de Saintes est installé depuis février 2006. Il a plusieurs missions :

  • Renforcer les échanges d'informations entre les responsables des institutions et des associations.
  • Favoriser la mise en place d'actions de prévention à destination des publics priorisés (jeunes, séniors, personnes en sortie de prison).
  • Développer des outils à destination des élus et des agents de mairie.
  • Prendre en charge les situations de détresse sociale : une Intervenante Sociale en Commissariat et Gendarmerie (ISCG), salariée de la Communauté d'Agglomération de Saintes, assure des missions d'accueil, d'écoute et d'orientation au sein du commissariat et de la compagnie de gendarmerie de Saintes.

L'opération "Conduite citoyenne"

Dans le cadre du CISPD, la Communauté d'Agglomération de Saintes peut financer jusqu'à 75% du permis de conduire.

A qui s'adresse cette bourse ?

La bourse au permis de conduire s'adresse aux jeunes de 18 à 30 ans qui souhaitent passer leur permis de conduire et qui sont prêts à donner un peu de temps pour un bénévolat citoyen.

Comment ça marche ?

La bourse au permis de conduire est versée en échange de 40 à 50 heures de bénévolat dans une association ou une structure à vocation sociale ou humanitaire. Cette action, qui se déroule sur le territoire de la Communauté d'Agglomération de Saintes, peut prendre des formes diverses : accompagnement de publics en difficultés, bénévolat auprès des séniors, initiatives en faveur de la sécurité routière, de la protection de l'environnement, des enfants...

Si son dossier est retenu par le comité de décision, le bénéficiaire de la bourse s'engage à s'inscrire dans l'une des auto-écoles partenaires de l'opération, à réaliser son action à caractère social ou humanitaire dans les six mois et à réussir l'examen du code dans le même délai.

Comment déposer sa candidature ?

Il suffit de remplir un dossier de candidature dans lequel le candidat doit présenter son parcours, son projet de bénévolat et ses motivations.

Une question ?

Pour obtenir plus de renseignements, adressez-vous à la Mission locale de la Saintonge qui est chargée de vous accompagner dans le dépôt de dossier.